NOS ÉCRITS PUBLIÉS

 

Traversées nocturnes, roman Description: Description: C:\Users\Paul\Desktop\WEB dossier.html\nos écrtis publiés_files\image001.jpg

Auteurs : Paul Raymond Côté & Constantina Mitchell

Les éditions Michel Brûlé

Montréal, 2010

ISBN 978-2-89485-457-0

 

Description

Un roman historique sur une Nouvelle-France méconnue !

Ce roman nous entraîne dans le récit d'amours déchirantes et nous dévoile un pan méconnu de l'histoire du Québec, celui des relations complexes entre les colons, les Amérindiens et les esclaves noirs que l'on exploitait alors impunément presque partout en Nouvelle-FranceL'histoire se déroule dans la ville de Québec en 1734.  À la suite d'un événement tragique, le baron Jean-Luc de Montigny quitte Bordeaux pour la Nouvelle-France en compagnie de son jeune fils.  Une fois arrivé à destination, il se heurte bien vite à une société esclavagiste, barbare et mafieuse qu'il combattra de son mieuxConvaincu d'avoir enseveli son coeur en France, Jean-Luc deviendra pourtant amoureux d'une femme née dans la colonie, qui porte elle aussi un lourd fardeau.  Tous deux devront tirer un trait sur le passé s'ils espèrent goûter à nouveau au bonheur. En seront-ils capables ?

Un roman historique grandiose, une histoire d'amour bouleversante et une intrigue passionnante. (Aadaptation française de Winter Passage).

MICHEL BRÛLÉ

Pour commander :

Archambault

Renaud-Bray

 

 

Description: Description: C:\Users\Paul\Desktop\WEB dossier.html\nos écrtis publiés_files\image002.jpgWINTER PASSAGE, roman

Auteurs : Paul Raymond Côté & Constantina Mitchell

Behler Publications

Californie, 2005

ISBN 1-933016-19-1

 

Description
Nous sommes à Bordeaux en 1734Afin d’exaucer le désir de son oncle mourant, le baron Jean-Luc de Montigny, avec son jeune fils, traverse l’Atlantique pour se rendre à la ville de Québec, portail des colonies françaises en Amérique du nordÀ peine arrivé, il est emporté dans un maelström à la fois éthique et émotionnel lorsqu’il fait la connaissance d’une femme née dans la colonie qui l’emmène dans la nuit tourmentée de son passéDe leur passéVictimes de violences irréparables, ils sont tous les deux hantés par les spectres du remords et du carnage.  Bravant des accusations de sorcellerie et d’infanticide, ils défient, pour céder à leur passion, les barrières qui les séparent.

La trame des événements se complique après une révélation inattendue qui met en jeu la destinée d’un vaste domaine—et de tous les esclaves qui en font partieLe maître d’hôtel des lieux, un esclave sénégalais, détient la clé de l’avenir précaire du logis seigneurial, tout en ayant sa propre histoire à raconter.

 

Description: Description: C:\Users\Paul\Desktop\WEB dossier.html\nos écrtis publiés_files\image004.jpg

Cliquez ici pour lire une critique (en anglais) de ce livre

 

 

SHAPING THE NOVEL

Textual Interplay in the Fiction of Malraux, Hébert, and ModianoDescription: Description: C:\Users\Paul\Desktop\WEB dossier.html\nos écrtis publiés_files\image006.jpg

Auteurs : Constantina Mitchell & Paul Raymond Côté

Berghahn Books

Oxford & New York, 1996

ISBN 1-57181-036-6

 

Description

Le dialogue entre forme et fond est inhérent au roman en tant que genreOr, la force de ce discours s’est vue ébranlée au vingtième siècle tant par une mise en doute grandissante quant à toute affirmation que par une prise de conscience de plus en plus aiguë de la nature relative du savoir et de la perception en généralLe roman reflète bien ce courant intellectuel en tournant son regard vers l’intérieur afin de méditer sur l’acte créatif comme moyen d’affirmation autonome, possédant sa propre signification distincteLes trois romanciers qui font l’objet de cette étude—tous des auteurs marquants du vingtième siècle—ont été choisis en raison du fait qu’on peut considérer leurs oeuvres comme des manifestations importantes de l’autoréflexivité romanesqueCette analyse part du concept malrucien du colloque, vu sous l’angle d’un échange ouvert et sans fin, pour ensuite faire appel aux voix d’Anne Hébert et de Patrick Modiano dans le but de les faire participer à ce dialogue consacré à la forme romanesque.

 

Pour commander :

www.berghahnbooks.com/title.php?rowtag=MitchellShaping

www.amazon.com/exec/obidos/tg/detail/-/1571810366/qid=1129598737/sr=1-1/ref=sr_1_1/103-9324809-6693467?v=glance&s=books

www.amazon.ca/Shaping-Novel-Textual-Interplay-Fiction/dp/1571810366/ref=sr_1_3/701-2260993-8155519?ie=UTF8&s=books&qid=1177287214&sr=1-3

 

 

 

Les Techniques picturales chez MalrauxDescription: Description: C:\Users\Paul\Desktop\WEB dossier.html\nos écrtis publiés_files\image008.jpg:

Interrogation et métamorphose

Auteur : Paul Raymond Côté

Sherbrooke (Québec): Éditions Naaman, 1984

ISBN 2-89040-288-6

 

Publié grâce à une subvention de la Fédération des études humaines du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada

 

Description

La critique a bien insisté sur le déroulement linéaire, épisodique, et donc cinématographique, des romans d’André MalrauxToutefois, le style ouvertement visuel de l’auteur ne s’explique pas uniquement par des successions de plans filmiquesLes fantômes de Goya et de Rembrandt hantent également le génie créateur de Malraux de sorte que son univers romanesque se définit aussi par un emploi de la lumière, de la couleur et du cadre, qui renvoie à la création des grands maîtres de la peinture.

 

Si certains critiques ont relevé, à bon droit, la présence d’éléments picturaux dans l’oeuvre de Malraux, ils ne les ont pas explorés à fondCette étude est axée surtout sur ce dernier aspect de la description malrucienne pour montrer comment ces éléments ancrés dans l’art de la peinture constituent une assise structurale qui aide à métamorphoser le monde et à transformer l’espace imaginaire de l’oeuvre en une prise de conscience des forces contraignantes définissant l’homme.

 

La construction par images à la manière des peintres représente, en fin de compte, une interrogation du sens même de l’existence.

 

 

CHAPITRES DE LIVRE

Description: Description: C:\Users\Paul\Desktop\WEB dossier.html\nos écrtis publiés_files\image010.jpgExclusion and Integration:

The case of the Sisters of Providence of Québec

Auteur : Constantina Mitchell

Dans Deaf History Unveiled: Interpretations from the New ScholarshipJ. Van Cleve, Éd.

Washington, D.C.: Gallaudet University Press, l993Chapitre 10, pp. 146-72.

 

 

 

 

 

 

 

 

Description: Description: C:\Users\Paul\Desktop\WEB dossier.html\nos écrtis publiés_files\image012.jpg 

Yann Queffélec:

A Dialogue with Dreams, Obsessions and Reality

Auteur : Paul Raymond Côté

Dans The Contemporary Novel in FranceWilliam Thompson, Éd.

Florida State University Press, 1995Chapitre 18, pp. 331-51.

 

 

 

 

 

 

ARTICLES QUE NOUS AVONS RÉDIGÉS ENSEMBLE

 

« Entre la fuite et la quête : le parcours problématique du narrateur dans deux romans de Louis Gauthier »Québec Studies, vol. 38 (automne/hiver 2005), pp. 47-57.

 

« Subterfuges narratifs et identitaires dans L’Homme de paille de Daniel Poliquin »Québec Studies, vol. 30 (automne 2000/hiver 2001), pp. 89-100.

 

« Textual Self-Reflexivity in André Malraux’s Les Noyers de l’Altenburg »Romance Languages Annual, vol. 7, 1995, pp. 33-38.

 

« Expression et obscurcissement dans Les Fous de bassan d’Anne Hébert »Francographies, numéro spécial, no 2, 1993, pp. 275-81.

 

« Les Fous de Bassan and Le Torrent : At the Crossroads of Desire and Delusion »Modern Language Studies, vol. 21, no 4 (automne 1991). pp. 78-89.

 

« Ordre et rite : la fonction du cortège dans Le Premier Jardin d’Anne Hébert »French Review, vol. 64, no 3 (février 1991), pp. 451-62.

 

« Le livre, le feu et la cave : une thématique de la transformation dans Le Matou ».  L’Esprit créateur, vol. 28, no 1 (printemps 1988), pp. 95-105.

 

« Beauchemin’s The Alley Cat as Modern Myth »American Review of Canadian Studies, vol. 27, no 4 (hiver 1987-88), pp. 409-18.

 

« L’Influence d’un livre : roman de l’équivoque »Québec Studies, vol. 5 (automne 1987), pp. 97-110.

 

 

 

ARTICLES PAR PAUL RAYMOND CÔTÉ

 

« Temps et destin dans Le Second Violon d’Yves Beauchemin »French Review, vol. 75, no 3 (février 2002), pp. 500-510.

 

« Authority and Manipulation in Jacques Godbout’s Opération Rimbaud »Dalhousie French Studies, vol. 58 (printemps 2002), pp. 163-72.

 

« Oedipus and Menaud : The Self-Affirmative Complex in André Brochu’s Le Maître rêveur »Canadian Literature, vol. 165 (été 2000), pp. 94-111.

 

« La Mauvaise Foi de Gérald Tougas : masques, miroirs et production textuelle »Québec Studies, vol. 23 (printemps/été 1997), pp. 62-72.

 

« Ellipse et réduplication : l’obsession du vide chez Patrick Modiano »Romanic Review, vol. 85, no 1 (janvier 1994), pp. 143-56.

 

« Le Récit et ses miroirs : les procédés spéculaires dans Une Histoire américaine de Jacques Godbout »Canadian Literature, no 135 (hiver 1992), pp. 97-109.

 

« Juliette Pomerleau d'Yves Beauchemin : le patrimoine en péril ».  Revue francophone, vol. 6, no 1 (printemps 1991), pp. 106-119.

 

« Aux Rives du Léthé : Mnémosyne et la quête des origines chez Patrick Modiano ».  Symposium, vol. 45. no 1 (printemps 1991), pp. 315-28.

 

« Le Prétexte visible ou l’expression picturale dans l’oeuvre romanesque de Malraux »French Review, vol. 64, no 6 (mai 1991), pp. 945-55.

 

« La Fonction référentielle et structurante de la création artistique dans l’oeuvre romanesque de Malraux »Revue André Malraux, vols. 21-22 (1989-90), pp. 104-16.

 

« À l’Abri des vivants : l’euphémisation dans Héloïse d’Anne Hébert »Symposium, vol. 43, no 3 (automne 1989), pp. 172-83.

 

« Kamouraska ou l’influence d’une tradition »French Review, vol. 63, no 1 (octobre 1989), pp. 99-110.

 

« Le Premier Jardin d’Anne Hébert ou le faux double dénoncé »American Review of Canadian Studies, vol. 19, no 1 (printemps 1989), pp. 83-93.

 

« L’Enfirouapé d’Yves Beauchemin ou l’impasse de la crise d’octobre »Québec Studies, vol. 7 (automne 1988), pp. 105-15.

 

« Personnage et décor chez Malraux »Revue André Malraux, vol. 20, no 2 (automne 1988), pp. 54-62.

 

« Bardamu et Meursault : voyageurs solitaires »Bulletin 1987-1988 de la Société des Professeurs Français d’Amérique, pp. 139-53.

 

« Perspective narrative et expression romanesque chez Malraux ».  Revue canadienne des langues vivantes, vol. 43, no 4 (mai 1987), pp. 621-29.

 

« Un Aspect de l’inspiration plastique chez Malraux : la couleur »French Review, vol. 60, no 3 (février 1987), pp. 329-35

 

« Moments de Jean-Aubert Loranger : recherche d’une forme poétique »French Review, vol. 54, no 5 (avril 1981), pp. 708-13.

 

 

 

ARTICLES PAR CONSTANTINA MITCHELL

 

« Echoes of Antiquity in Maria Chapdelaine ».  Québec Studies, vol. 29 (printemps/été 2000), pp. 54-63.

 

« Schématisations corporelles et espaces de la mort chez Verlaine »Littératures : Mélanges à la mémoire de Jean-Claude Morisot, nos. 21-22 (2000), pp. 229-43.

 

« Ein Kapitel aus des Geschichte der Gehörlosen in Französisch-Kanada : The Sisters of Charity of Providence »Das Zeichen (mars 1992), pp. 8-13.

 

« Mythogenèse et métamorphose du moi : la Belgique imaginaire de Verlaine ».  French Review (mai 1992), pp 919-29.

 

« La Symbolique de la surdité dans Le Torrent »Québec Studies, vol. 8 (1989), pp. 65-72.

        Réimprimé dans Women Writing in QuebecEssays in Honor of Jeanne Kissner.  New York: Center for the Study of Canada, Plattsburgh State University (2000), pp. 51-63.

 

« Encadrements spatio-temporels : le chemin de fer comme exemple du procédé euphémique chez Verlaine ».  Romance Notes, vol. 30 (1990), pp. 131-39.

 

« ‘Poudroiement vertigineux,’ ‘mirage éternel’ le décor urbain dans l’univers poétique de Verlaine »Studies on Modern and Classical Literatures and Languages, Editorial Origenes, Coleccion Tratados de Critica LiterariaMadrid (1989), pp. 23-31.

 

« The Teaching of FrenchA Syllabus of Competence : The Report of the Commission on Professional Standards ».  National Bulletin, American Association of Teachers of French, vol. 15 (octobre 1989)En collaboration.

 

« Les Chemins de l’ordre et du chaos : la route comme force organisatrice chez Verlaine »French Review, vol. 59, no. 2 (1985), pp. 253-57.

 

 

 

COMPTES-RENDUS PAR

PAUL RAYMOND CÔTÉ

 

•      Grand Hôtel du Pacifique de François-Olivier RousseauFrench Review, vol. 79, no 4 (mars 2006), 878-79.

 

•      Quatre soldats de Hubert MingaralliFrench Review, vol. 78, no 6 (mai 2005), pp. 1283-84.

 

•      Reading Nelligan d’Émile J. TalbotAmerican Review of Canadian Studies, vol. 35 (mars 2005), p. 183.

 

•      Voyage au Portugal avec un Allemand de Louis GauthierFrench Review, vol. 78, no 2 (février 2005), pp. 612-13.

 

•      Dans la Foudre et la lumière de Marie-Claire BlaisFrench Review, vol. 77, no 3 (février 2004), pp. 614-15.

 

•      Réjean Ducharme: une poétique du débris d’Élisabeth Nardout-LafargeQuébec Studies, vol. 35 (2003), pp. 164-66.

 

•      Le Passeur by François-Olivier RousseauFrench Review, vol. 76, no 3 (février 2003), pp. 652-53.

 

•      Auréline de Jean-Pierre MilovanoffFrench Review, vol. 75, no 2 (décembre 2001), pp. 396-97.

 

•      Ingrid Caven de Jean-Jacques SchuhlFrench Review, vol. 75, no 1 (octobre 2001), pp. 197-98.

 

•      The Daughter of Christopher Columbus de Réjean DucharmeWill Browning, tradQuébec Studies, vol. 31 (2001), pp. 139-40.

 

•      L'Auberge des pauvres de Tahar Ben Jelloun.  French Review, vol. 74, no 1 (octobre 2000), pp. 164-66.

 

•      Un sourire blindé de Sergio KokisÉtudes francophones, vol. XIV, no 2 (automne 1999), pp. 213-18.

 

•      Vie secrète de Pascal QuignardFrench Review, vol. 73, no 2 (décembre 1999), pp. 385-86.

 

•      Le Maître rêveur d’André BrochuFrench Review, vol. 72, no 4 (mars 1999), pp. 772-73.

 

•      La Nuit de l’erreur de Tahar Ben JallounFrench Review, vol. 72, no 1 (octobre 1998), pp. 154-55.

 

•      Quatre saisons à Venise d’Alain GerberFrench Review, vol. 71, no 2 (décembre 1997), pp. 315-16.

 

•      La Langue maternelle de Vassilis AlexakisFrench Review, vol. 70, no 1 (octobre 1996), pp. 171-72.

 

•      Disparue dans la nuit de Yann QueffélecFrench Review, vol. 69, no 3 (février 1996), pp. 527-28.

 

•      L’Ange aveugle de Tahar Ben JellounFrench Review, vol. 67, no 5 (avril 1994), pp. 897-98.

 

•      J’y pense donc j’en parle d’O. Rigault et M. TiffouRevue canadienne des langues vivantes, vol. 49, no 4 (juin 1993), pp. 932-33.

 

•      Passions du poétique de Joseph BonenfantQuébec Studies, vol. 15 (1993), pp. 156-57.

 

•      La Littérarité, Louise Milot et Fernand Roy, ÉdsQuébec Studies, vol. 15 (1993), pp. 155-56.

 

•      Les Yeux baissés de Tahar Ben JellounFrench Review, vol. 65, no 5 (avril 1992), pp. 848-50.

 

•      Dictionnaire des esclaves et de leurs propriétaires au Canada français de Marcel TrudelAmerican Review of Canadian Studies, vol. 21, no 4 (hiver 1991), pp. 519-22.

 

•      Le Maître des chimères de Yann QueffélecFrench Review, vol. 65, no 1 (octobre 1991), pp. 173-74.

 

•      L’Homme aux rapts de Nicolas MorelFrench Review, vol. 64, no 4 (mars 1991), pp. 726-27.

 

•      Le Voleur de parcours: identité et cosmopolitisme dans la littérature québécoise contemporaine de Simon HarelQuébec Studies, vol. 11 (1991), pp. 138-39.

 

•      Allons-y! le français par étapes de Bragger, Jeannette D., et Donald B. RiceRevue canadienne des langues vivantes, vol. 46, no 4 (mai 1990), pp. 754-55.

 

•      Les Demi-civilisés de Jean-Charles HarveyQuébec Studies, vol. 9 (1989), pp. 159-61.

 

•      Parole et Pensée: introduction au français d’aujourd’hui d’Yvonne LenardRevue canadienne des langues vivantes, vol. 44, no 4 (mai 1988), pp. 731-32.

 

•      André Malraux: Towards the Expression of Transcendence de David BevanRevue André Malraux, vol. 20, no 2 (automne 1988), pp. 64-65.

 

•      Le Déluge blanc de Normand RousseauFrench Review, vol. 55, no 5 (avril 1982), pp. 713-14.

 

 

COMPTES-RENDUS PAR

CONSTANTINA MITCHELL

 

•      Nous nous connaissons déjà d’Anne-Marie GaratFrench Review, vol. 78, no 4, pp. 823-4.

 

•      Figures de l’autre dans le roman québécois de Janet M. PattersonQuébec Studies, vol. 38, pp. 104-05.

 

•      Je ne parle pas la langue de mon père de Leïla SebbarFrench Review, vol. 78, no 4, pp. 823-24.

 

•      Une Minute d’absence de François BottFrench Review, vol 76, no 4, pp. 849-50.

 

•      La Phalène des collines de Koulsy LamkoFrench Review, vol. 77, no 6, pp. 1289-90.

 

•      Marguerite de Leïla SebbarFrench Review, vol 77, no 5, pp. 1020-21.

 

•      Soldats de Leïla SebbarFrench Review, vol. 75, no 3, pp. 652-53.

 

•      Horsita de Lorette Nobécourt.  French Review, vol. 74, no 3, pp. 604-5.

 

•      La Femme du Premier Ministre de Laurence CosséFrench Review, vol. 73, no 6, pp. 1252-53

 

•      The Drama of Our PastMajor plays from Nineteenth-Century Quebec de Leonard DoucetteAmerican Review of Canadian Studies, vol. 30, no 1, pp. 106-08.

 

•      La Jeune Fille au balcon de Leila Sebbar.  French Review, vol. 72, no 5, pp. 946-47.

 

•      La Pluie sur la mer by Nita RousseauFrench Review, vol. 71, no 4, pp. 683-4.

 

•      Anne Hébert, parcours d’une oeuvreQuébec Studies, vol. 25, pp. 109-10.

 

•      Aurélien, Clara, Mademoiselle et le Lieutenant anglais d’Anne HébertFrench Review, vol. 69, no 5, pp. 851-2.

 

•      “Dream Roads,” compte-rendu de deux recueils de poésie : D’où surgi by Marcel Bélanger et Songe que je bouge de Gilles CyrCanadian Literature, no. 151, pp. 180-81.

 

•      Critique et littérature québécoise, Annette Hayward & Agnes Whitfield, édsQuébec Studies, vol. 16, pp. 135-37.

 

•      En Cours de route de Ruth M. MésavageFrench Review, vol. 66, no 5, pp. 839-40.

 

•      “Les Vues Animées” suivi de “Les Loups se mangent entre eux” & “Le Train” de Michel TremblayCanadian Literature, no. 134, pp. 171-73.

 

•      Traverses de Jacques Allard  Québec Studies, vol. 14, pp133-34.

 

•      Mythes et symboles dans la littérature québécoise d’Antoine SiroisCanadian Literature, no 137, pp. 118-20.

 

•      Français du Canada—Français de FranceCanadian Literature, no 137, pp. 120-21.

 

•      L’Ange de la Solitude de Marie-Claire BlaisCanadian Literature, no 129, pp. 203-4.

 

•      Journal d’Henriette DessaullesQuébec Studies, vol. 11, pp. 141-42.

 

•      Le Je(u) illocutoire: Forme et contestation dans le nouveau roman québécois d’Agnès WhitfieldQuébec Studies, vol. 9, pp. 152-53.

 

•      Dear Sarah Bernhardt de Françoise SaganWashington Times, 27 juin 1988, Section M: pp. 4 & 8.

 

•      Hugoliad or the Grotesque and Tragic Life of Victor Hugo d’Eugène IonescoWashington Times.  3 août 1987, Section E, pp. 7 & 9.

 

•      La Petite Musique de Verlaine d’E. Zimmermann et alNineteenth Century French Studies, vol. 2, pp. 383-84.

 

Accueil

 

Les services que nous offrons

 

Nos profils

 

Nos traductions publiées

 

Entrevue

 

Scénarios de film

 

Pour nous joindre

 

English